Les raisons expliquant une mauvaise estimation de maison à Bédoin

Partager sur :

Estimer sa maison à Bédoin n’est pas une démarche anodine. En général, un propriétaire immobilier l’entreprend pour une raison particulière, par exemple, en vue de vendre le bien et de connaître sa valeur potentielle sur le marché. Mais une fausse estimation peut facilement survenir pour de nombreuses raisons. Les plus courantes sont les suivantes.

La méconnaissance des particularités du marché

Pour estimer la valeur d’un bien correctement, il est indispensable de prendre en compte les particularités du marché à l’échelle du quartier. Or, un propriétaire immobilier ne dispose pas forcément de données précises. Il est plus courant qu’il évalue le bien à partir d’informations globales sur la région ou la ville.

La négligence faite sur l’emplacement du bien

L’emplacement doit être évalué en détail lors de l’estimation du bien. De fait, il définit la pertinence de la propriété, par exemple, à partir de la desserte du quartier en commodités ou de l’absence de nuisances aux alentours de la maison. Un propriétaire immobilier peut négliger certains de ces aspects, surtout s’il ne les connaît pas tous. 

L’omission de certains défauts du bien

Cette erreur est la plus courante que les propriétaires immobiliers commettent en estimant leurs propriétés seuls. Pour cause, elle leur permet de proposer le bien à un prix plus élevé, mais par surestimation. Pour cela, ils négligent certains points négatifs pour ne pas appliquer les décotes qui y correspondent.

L’oubli de certains atouts du bien

Tous les points forts doivent également être pris en compte lors de l’estimation. Mais il arrive qu’un propriétaire immobilier ne les connaisse pas tous, par exemple, parce qu’il ne maîtrise pas suffisamment les exigences des acheteurs. Il ne pourra donc pas savoir si son bien y répond ou pas.

Le manque d’objectivité

Être objectif est crucial pour réussir l’estimation d’un bien. Cela permet de l’évaluer de manière neutre, de déceler plus facilement ses défauts et ses atouts. Or, l’appréciation que peut faire un propriétaire sur sa maison peut être influencée par ses sentiments et ses émotions. La démarche risque alors d’être faussée.