PARAM_DOCTYPE Estimation immobilière à Mazan : les grandes lignes - Actualités - Côté Ventoux...

Estimation immobilière à Mazan : les grandes lignes

Partager sur :
Estimation immobilière à Mazan : les grandes lignes

L’estimation d’un bien est une pratique courante sur le secteur de l’immobilier. En quoi consiste-t-elle exactement ? Voici ses grandes lignes. 

À quoi sert une estimation immobilière ?

La démarche est un ensemble d’évaluation du bien dans le but de déterminer sa valeur vénale à un moment T. Concrètement, la propriété est mise en rapport avec les exigences du marché local et les normes édictées par la loi. Les critères pris en compte lors de cette analyse varient d’un type de bien à un autre. Les principaux éléments à considérer sont notamment son emplacement et son état. À terme, un prix estimatif est délivré. Celui-ci doit s’aligner aux valeurs courantes pour être jugé fiable.

Dans quelles situations est-elle utile ?

Une estimation immobilière à Mazan est surtout effectuée sur un bien à vendre. Elle est également nécessaire dans le cadre d’une succession ou d’une donation. La valeur du patrimoine concerné doit alors apparaître dans l’acte juridique afférent à la cession. Elle est aussi indispensable durant un divorce afin d’opérer le partage de biens entre les deux époux. En outre, elle permet de calculer l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).  

Qui peut l’entreprendre ?

La démarche peut s’effectuer en ligne à partir d’un estimateur virtuel. L’outil délivre une fourchette de prix indicatifs au bout de quelques minutes. 

Elle peut aussi être confiée à un professionnel. Cela garantit notamment la cohérence de ses résultats. Généralement, les propriétaires s’adressent à un agent immobilier. Un notaire peut également s’y atteler. 

Quel est l’enjeu de sa fiabilité lors d’une vente ?

Lorsque l’estimation est opérée dans le cadre d’une vente, sa fiabilité définit les conditions de la transaction. D’une part, elle réduit le délai de vente, car un montant fiable retient l’attention du maximum d’acquéreurs. D’autre part, elle permet d’éviter les rabais. En effet, l’acheteur n’aura aucun argument valable pour justifier une décote.