Réglementation dans l’immobilier à Bédoin : la création d’une nouvelle fenêtre

Partager sur :

Votre maison manque de luminosité ? Installer une fenêtre supplémentaire peut remédier à ce défaut. Mais avant d’entreprendre les travaux, prenez connaissance de la réglementation dans l’immobilier à Bédoin concernant ce type de chantier.

Un point sur l’autorisation de la mairie

Installer une nouvelle fenêtre entraînera sans doute une modification dans l’aspect de la bâtisse. Ce type de chantier nécessite obligatoirement une autorisation de la mairie. Vous devez déposer une déclaration préalable de travaux auprès du service d’urbanisme de la municipalité. Le formulaire adéquat doit être joint au dossier. Indiquez-y les détails concernant l’équipement. 

La mairie dispose d’un mois pour évaluer votre demande d’autorisation par rapport aux règles d’urbanisme en vigueur. Si elle n’émet aucun signe d’ici là, cela signifie que le chantier est permis. 

Notez que cette étape est obligatoire, quel que soit le type de fenêtre que vous souhaitez mettre en place : sur le mur ou au niveau du toit.

L’aval de vos voisins

Obtenir l’accord de vos voisins les plus proches est indispensable pour pouvoir poser une nouvelle ouverture sur votre maison. En effet, si la fenêtre leur cause une quelconque gêne, ils ont le pouvoir d’interdire son installation. Cette règle reste effective même si vous avez déjà obtenu l’autorisation de la mairie. 

Pour éviter tout litige, il est conseillé de les prévenir de votre projet et si besoin est, d’essayer de trouver un compromis avec eux.

Les distances à respecter

Une fenêtre peut réellement compromettre l’intimité de vos voisins si elle permet de voir à l’intérieur de leur propriété. Des distances standards ont été établies afin de réduire le risque de vis-à-vis. 

Ainsi, si l’ouverture donne directement sur la maison voisine, elle doit être installée à au moins 1,90 m de celle-ci. Si la vue est latérale ou oblique, la distance réglementaire est de 60 cm au minimum. En revanche, aucune consigne spécifique n’est imposée pour les fenêtres en direction d’un mur aveugle, d’un toit plein ou de la voie publique.